Courroies, tuyaux et autres liquides

Entretenez vos courroies, tuyaux et liquides pour assurer la performance optimale de votre véhicule.

Les voitures modernes sont des machines complexes qui ne donnent toute la performance dont elles sont capables que si elles sont bien entretenues. Pour assurer une performance optimale, suivez ces conseils de base pour entretenir les courroies de ventilateur, tuyaux, systèmes de refroidissement et freins de même que la servo-direction et la transmission automatique ou manuelle de votre véhicule.

Principes de fonctionnement

Ce que vous devez faire

Fonction d’entraînement des courroies de ventilateur

Les courroies de ventilateur empruntent une partie de la puissance du moteur pour faire fonctionner d'autres dispositifs tels que la pompe à eau, l'alternateur, la pompe de servo-direction, le compresseur du climatiseur et certains dispositifs de contrôle des émissions.

Vérifiez votre courroie de ventilateur.

Assurez-vous d’abord que le moteur est éteint et a eu le temps de refroidir, et retirez la clé de contact de l’allumage. Ensuite, vérifiez que la courroie ne présente pas de mou excessif ou de fissures et que la surface du caoutchouc n’est pas vitreuse ou brillante. Si l’un ou l’autre de ces problèmes est visible, vous devriez remplacer la courroie. Vous pouvez également choisir de la remplacer tous les deux ans. En cas de doute quant à l’état de votre courroie de ventilateur, il est toujours préférable de la faire vérifier par un technicien qualifié.

Vérifiez votre courroie de ventilateur à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

Vérifiez vos tuyaux et votre système de refroidissement à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

 

Tuyaux et système de refroidissement

Les tuyaux servent à faire circuler le liquide de refroidissement (l'antigel) dans le moteur et font partie du système de refroidissement du moteur. Le système de refroidissement est conçu pour évacuer la chaleur excessive du moteur et pour fournir de la chaleur dans le but d’assurer le confort des passagers et de désembuer le pare-brise. Le liquide de refroidissement du moteur doit remplir plusieurs fonctions pour bien protéger votre moteur à longueur d'année:

  • Protection contre le gel  – Le liquide de refroidissement ne doit pas pouvoir geler pour que le bloc moteur ne se fissure pas par temps froid.
  • Protection contre le débordement par bouillonnement – Un liquide de refroidissement correctement mélangé avec de l’eau et utilisé sous une bonne pression de circuit a un point d'ébullition bien supérieur à celui de l'eau seule. Ainsi, les moteurs modernes peuvent fonctionner à des températures plus élevées,  ce qui réduit les émissions et accroît l’efficacité générale du moteur.
  • Protection contre la corrosion – Le liquide de refroidissement contient des additifs qui protègent l’intérieur du moteur, le radiateur et d’autres pièces contre la corrosion.
  • Lubrification – Le liquide de refroidissement contient des additifs lubrifiants qui prolongent la durée utile des joints de pompe à eau.
  • Protection des pièces en caoutchouc – Les liquides de refroidissement  doivent être compatibles avec les pièces en caoutchouc telles que les tuyaux de radiateur et de chaufferette et les joints de pompe à eau.

Vérifiez votre liquide de refroidissement.

Lors de chaque vidange d’huile, vérifiez que votre réservoir à liquide de refroidissement est rempli au bon niveau. À tous 2 à 5 ans ou tous les 250 000 km, vous devriez changer le liquide de refroidissement. La plupart des voitures plus récentes utilisent des liquides de refroidissement de longue durée. La marque STPMD propose un éventail de liquides de refroidissement à durée prolongée conçus pour protéger votre système de refroidissement en résistant aux températures de moteur et aux conditions de fonctionnement extrêmes. Consultez votre manuel du propriétaire pour connaître les intervalles recommandés de remplacement du liquide de refroidissement. Après avoir laissé refroidir le moteur, coupé le contact et retiré la clé de l’allumage, vérifiez que les tuyaux sont exempts de fuites et ne sont ni trop durs ni trop mous. Si vos tuyaux présentent l’un ou l’autre de ces problèmes, faites-les remplacer.

N’oubliez pas de vérifier que les colliers des tuyaux sont bien serrés. Enfin, si vos tuyaux ont plus de trois ans d’utilisation, il est temps de songer à les faire remplacer.

Vérifiez votre liquide de refroidissement et changez-le au moins tous les 5 ans ou 250 000 km, dans le cas d’un liquide de refroidissement longue durée, et tous les 2 ans dans le cas d’un liquide de refroidissement à base de silicate.

Système de freinage

Le système de freinage emploie un liquide pour transmettre la pression appliquée par la pédale de frein au frein situé à chaque roue. Les liquides de frein sont spécialement formulés pour être compatibles avec les matériaux constitutifs du système de freinage et pour résister aux températures élevées générées par le freinage d’un véhicule.

Parmi les différents types de liquide de frein, ceux qui ont la désignation DOT 3 et DOT 4 sont les plus couramment utilisés aujourd’hui.  Si vous constatez qu’il vous manque un peu de liquide de frein, consultez votre manuel du propriétaire pour savoir quel type vous devriez utiliser ou renseignez-vous auprès de votre technicien.

Essayez le Liquide de frein STPMD pour protéger vos freins à disque ou à tambour.

Vérifiez votre liquide de frein.

Dans les véhicules dont le moteur est situé à l’avant, le réservoir à liquide de frein se trouve généralement à l’intérieur du compartiment moteur, directement devant le volant. La plupart des réservoirs récents sont en plastique translucide pour qu’on puisse voir le niveau du liquide sans retirer le couvercle. S’il faut retirer le couvercle, pour vérifier le niveau de liquide ou pour en ajouter une petite quantité, nettoyez autour du couvercle pour le débarrasser de toute saleté qui pourrait tomber dans le réservoir. Faites attention à garder le réservoir ouvert juste le temps qu’il faut pour vérifier le niveau ou ajouter du liquide, car les liquides de frein absorbent l’humidité et peuvent devenir impurs s’ils sont exposés à l’air libre trop longtemps. Enfin, pour maintenir l’état optimal de votre système de freinage, il est conseillé de changer le liquide de frein tous les deux ans.

Vérifiez votre liquide de frein à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

Système de servo-direction

Les systèmes de servo-direction contiennent un liquide maintenu sous pression par une pompe entraînée par courroie. À l'avenir, certains véhicules seront dotés d'un système différent, mais de nos jours, la plupart des véhicules utilisent des systèmes à pompes entraînées par courroie. Il existe plusieurs types de servo-direction, dont la direction «à pignon et crémaillère» ou la direction plus conventionnelle «à vis et roue dentée», mais toutes emploient principalement un liquide sous pression pour vous aider à tourner le volant.

Essayez le Liquide de servo-direction STPMD pour prévenir l’usure ou d’éventuelles défaillances de votre système de servo-direction.

Vérifiez votre système de servo-direction.

À chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres)

Les pompes de servo-direction sont parfois placées à des endroits moins accessibles, mais comme ces pompes sont toujours entraînées par une courroie de ventilateur, vous ne devriez pas avoir beaucoup de mal à repérer celle de votre véhicule. Il suffit de suivre le parcours de la courroie de ventilateur en regardant chacun des dispositifs qu’elle entraîne; vous allez tôt ou tard trouver la pompe de servo-direction.  Après avoir laissé refroidir le moteur, coupé le contact et retiré la clé de l’allumage, vérifiez le système de servo-direction en contrôlant le niveau de liquide, l’état de la courroie de ventilateur qui entraîne la pompe (voir la section consacrée aux courroies de ventilateur pour des suggestions) et d’éventuelles fuites.

Essayez le Liquide de servo-direction STPMD pour protéger votre système de servo-direction contre l’usure et les défaillances.

Transmission automatique

Une transmission automatique emploie la puissance hydraulique d’un fluide pour transmettre la force du moteur aux roues motrices en faisant tourner des engrenages différentiels à divers rapports de multiplication

Transmission manuelle

Une transmission manuelle comporte une série d’engrenages que le conducteur sélectionne pour obtenir le rapport de multiplication qui convient pour transmettre la puissance du moteur aux roues. Les engrenages baignent dans un liquide de transmission qui permet à la transmission de continuer à fonctionner correctement.

Vérifiez votre liquide de transmission

À chaque vidange d’huile (5 000 kilomètres)

Vérifiez le niveau de liquide en suivant la méthode indiquée par le fabricant, qui est généralement décrite dans le manuel du propriétaire. Dans la plupart des cas, on vérifie le liquide de transmission A CHAUD, avec le levier sélecteur en position P (Park) (transmission automatique) ou point mort (transmission manuelle), le frein d’urgence engagé et le moteur en marche au ralenti.

    Principes de fonctionnement

  • Fonction d’entraînement des courroies de ventilateur

    Les courroies de ventilateur empruntent une partie de la puissance du moteur pour faire fonctionner d'autres dispositifs tels que la pompe à eau, l'alternateur, la pompe de servo-direction, le compresseur du climatiseur et certains dispositifs de contrôle des émissions.

  • Ce que vous devez faire

  • Vérifiez votre courroie de ventilateur.

    Assurez-vous d’abord que le moteur est éteint et a eu le temps de refroidir, et retirez la clé de contact de l’allumage. Ensuite, vérifiez que la courroie ne présente pas de mou excessif ou de fissures et que la surface du caoutchouc n’est pas vitreuse ou brillante. Si l’un ou l’autre de ces problèmes est visible, vous devriez remplacer la courroie. Vous pouvez également choisir de la remplacer tous les deux ans. En cas de doute quant à l’état de votre courroie de ventilateur, il est toujours préférable de la faire vérifier par un technicien qualifié.

    Vérifiez votre courroie de ventilateur à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

    Vérifiez vos tuyaux et votre système de refroidissement à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

     

    Principes de fonctionnement

  • Fonction d’entraînement des courroies de ventilateur

    Les courroies de ventilateur empruntent une partie de la puissance du moteur pour faire fonctionner d'autres dispositifs tels que la pompe à eau, l'alternateur, la pompe de servo-direction, le compresseur du climatiseur et certains dispositifs de contrôle des émissions.

  • Ce que vous devez faire

  • Vérifiez votre courroie de ventilateur.

    Assurez-vous d’abord que le moteur est éteint et a eu le temps de refroidir, et retirez la clé de contact de l’allumage. Ensuite, vérifiez que la courroie ne présente pas de mou excessif ou de fissures et que la surface du caoutchouc n’est pas vitreuse ou brillante. Si l’un ou l’autre de ces problèmes est visible, vous devriez remplacer la courroie. Vous pouvez également choisir de la remplacer tous les deux ans. En cas de doute quant à l’état de votre courroie de ventilateur, il est toujours préférable de la faire vérifier par un technicien qualifié.

    Vérifiez votre courroie de ventilateur à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

    Vérifiez vos tuyaux et votre système de refroidissement à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

     

    Principes de fonctionnement

  • Fonction d’entraînement des courroies de ventilateur

    Les courroies de ventilateur empruntent une partie de la puissance du moteur pour faire fonctionner d'autres dispositifs tels que la pompe à eau, l'alternateur, la pompe de servo-direction, le compresseur du climatiseur et certains dispositifs de contrôle des émissions.

  • Ce que vous devez faire

  • Vérifiez votre courroie de ventilateur.

    Assurez-vous d’abord que le moteur est éteint et a eu le temps de refroidir, et retirez la clé de contact de l’allumage. Ensuite, vérifiez que la courroie ne présente pas de mou excessif ou de fissures et que la surface du caoutchouc n’est pas vitreuse ou brillante. Si l’un ou l’autre de ces problèmes est visible, vous devriez remplacer la courroie. Vous pouvez également choisir de la remplacer tous les deux ans. En cas de doute quant à l’état de votre courroie de ventilateur, il est toujours préférable de la faire vérifier par un technicien qualifié.

    Vérifiez votre courroie de ventilateur à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

    Vérifiez vos tuyaux et votre système de refroidissement à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

     

    Principes de fonctionnement

  • Tuyaux et système de refroidissement

    Les tuyaux servent à faire circuler le liquide de refroidissement (l'antigel) dans le moteur et font partie du système de refroidissement du moteur. Le système de refroidissement est conçu pour évacuer la chaleur excessive du moteur et pour fournir de la chaleur dans le but d’assurer le confort des passagers et de désembuer le pare-brise. Le liquide de refroidissement du moteur doit remplir plusieurs fonctions pour bien protéger votre moteur à longueur d'année:

    • Protection contre le gel  – Le liquide de refroidissement ne doit pas pouvoir geler pour que le bloc moteur ne se fissure pas par temps froid.
    • Protection contre le débordement par bouillonnement – Un liquide de refroidissement correctement mélangé avec de l’eau et utilisé sous une bonne pression de circuit a un point d'ébullition bien supérieur à celui de l'eau seule. Ainsi, les moteurs modernes peuvent fonctionner à des températures plus élevées,  ce qui réduit les émissions et accroît l’efficacité générale du moteur.
    • Protection contre la corrosion – Le liquide de refroidissement contient des additifs qui protègent l’intérieur du moteur, le radiateur et d’autres pièces contre la corrosion.
    • Lubrification – Le liquide de refroidissement contient des additifs lubrifiants qui prolongent la durée utile des joints de pompe à eau.
    • Protection des pièces en caoutchouc – Les liquides de refroidissement  doivent être compatibles avec les pièces en caoutchouc telles que les tuyaux de radiateur et de chaufferette et les joints de pompe à eau.
  • Ce que vous devez faire

  • Vérifiez votre liquide de refroidissement.

    Lors de chaque vidange d’huile, vérifiez que votre réservoir à liquide de refroidissement est rempli au bon niveau. À tous 2 à 5 ans ou tous les 250 000 km, vous devriez changer le liquide de refroidissement. La plupart des voitures plus récentes utilisent des liquides de refroidissement de longue durée. La marque STPMD propose un éventail de liquides de refroidissement à durée prolongée conçus pour protéger votre système de refroidissement en résistant aux températures de moteur et aux conditions de fonctionnement extrêmes. Consultez votre manuel du propriétaire pour connaître les intervalles recommandés de remplacement du liquide de refroidissement. Après avoir laissé refroidir le moteur, coupé le contact et retiré la clé de l’allumage, vérifiez que les tuyaux sont exempts de fuites et ne sont ni trop durs ni trop mous. Si vos tuyaux présentent l’un ou l’autre de ces problèmes, faites-les remplacer.

    N’oubliez pas de vérifier que les colliers des tuyaux sont bien serrés. Enfin, si vos tuyaux ont plus de trois ans d’utilisation, il est temps de songer à les faire remplacer.

    Vérifiez votre liquide de refroidissement et changez-le au moins tous les 5 ans ou 250 000 km, dans le cas d’un liquide de refroidissement longue durée, et tous les 2 ans dans le cas d’un liquide de refroidissement à base de silicate.

    Principes de fonctionnement

  • Système de freinage

    Le système de freinage emploie un liquide pour transmettre la pression appliquée par la pédale de frein au frein situé à chaque roue. Les liquides de frein sont spécialement formulés pour être compatibles avec les matériaux constitutifs du système de freinage et pour résister aux températures élevées générées par le freinage d’un véhicule.

    Parmi les différents types de liquide de frein, ceux qui ont la désignation DOT 3 et DOT 4 sont les plus couramment utilisés aujourd’hui.  Si vous constatez qu’il vous manque un peu de liquide de frein, consultez votre manuel du propriétaire pour savoir quel type vous devriez utiliser ou renseignez-vous auprès de votre technicien.

    Essayez le Liquide de frein STPMD pour protéger vos freins à disque ou à tambour.

  • Ce que vous devez faire

  • Vérifiez votre liquide de frein.

    Dans les véhicules dont le moteur est situé à l’avant, le réservoir à liquide de frein se trouve généralement à l’intérieur du compartiment moteur, directement devant le volant. La plupart des réservoirs récents sont en plastique translucide pour qu’on puisse voir le niveau du liquide sans retirer le couvercle. S’il faut retirer le couvercle, pour vérifier le niveau de liquide ou pour en ajouter une petite quantité, nettoyez autour du couvercle pour le débarrasser de toute saleté qui pourrait tomber dans le réservoir. Faites attention à garder le réservoir ouvert juste le temps qu’il faut pour vérifier le niveau ou ajouter du liquide, car les liquides de frein absorbent l’humidité et peuvent devenir impurs s’ils sont exposés à l’air libre trop longtemps. Enfin, pour maintenir l’état optimal de votre système de freinage, il est conseillé de changer le liquide de frein tous les deux ans.

    Vérifiez votre liquide de frein à chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres).

    Principes de fonctionnement

  • Système de servo-direction

    Les systèmes de servo-direction contiennent un liquide maintenu sous pression par une pompe entraînée par courroie. À l'avenir, certains véhicules seront dotés d'un système différent, mais de nos jours, la plupart des véhicules utilisent des systèmes à pompes entraînées par courroie. Il existe plusieurs types de servo-direction, dont la direction «à pignon et crémaillère» ou la direction plus conventionnelle «à vis et roue dentée», mais toutes emploient principalement un liquide sous pression pour vous aider à tourner le volant.

    Essayez le Liquide de servo-direction STPMD pour prévenir l’usure ou d’éventuelles défaillances de votre système de servo-direction.

  • Ce que vous devez faire

  • Vérifiez votre système de servo-direction.

    À chaque vidange d’huile (à tous les 5 000 kilomètres)

    Les pompes de servo-direction sont parfois placées à des endroits moins accessibles, mais comme ces pompes sont toujours entraînées par une courroie de ventilateur, vous ne devriez pas avoir beaucoup de mal à repérer celle de votre véhicule. Il suffit de suivre le parcours de la courroie de ventilateur en regardant chacun des dispositifs qu’elle entraîne; vous allez tôt ou tard trouver la pompe de servo-direction.  Après avoir laissé refroidir le moteur, coupé le contact et retiré la clé de l’allumage, vérifiez le système de servo-direction en contrôlant le niveau de liquide, l’état de la courroie de ventilateur qui entraîne la pompe (voir la section consacrée aux courroies de ventilateur pour des suggestions) et d’éventuelles fuites.

    Essayez le Liquide de servo-direction STPMD pour protéger votre système de servo-direction contre l’usure et les défaillances.

    Principes de fonctionnement

  • Transmission automatique

    Une transmission automatique emploie la puissance hydraulique d’un fluide pour transmettre la force du moteur aux roues motrices en faisant tourner des engrenages différentiels à divers rapports de multiplication

  • Transmission manuelle

    Une transmission manuelle comporte une série d’engrenages que le conducteur sélectionne pour obtenir le rapport de multiplication qui convient pour transmettre la puissance du moteur aux roues. Les engrenages baignent dans un liquide de transmission qui permet à la transmission de continuer à fonctionner correctement.

  • Ce que vous devez faire

  • Vérifiez votre liquide de transmission

    À chaque vidange d’huile (5 000 kilomètres)

    Vérifiez le niveau de liquide en suivant la méthode indiquée par le fabricant, qui est généralement décrite dans le manuel du propriétaire. Dans la plupart des cas, on vérifie le liquide de transmission A CHAUD, avec le levier sélecteur en position P (Park) (transmission automatique) ou point mort (transmission manuelle), le frein d’urgence engagé et le moteur en marche au ralenti.